Articles semelles

Semelles anti-vibration et limites de l’usure articulaire

Kinésithérapeute depuis 12 ans, Ostéopathe et Orthésiste, mon expérience du sujet confirme que la prévention des lésions et de l’usure articulaire sont primordiales.

Cela n’a fait que se confirmer au fil des années. En effet, je soigne des patients plus ou moins sportifs dans mon cabinet ou en centre hospitalier

L’un de mes professeurs de l’école de Kinésithérapie de Vichy expliquait qu’une étude avait été réalisée sur des personnes marchant en amortissant volontairement chaque pas.

La conclusion était très claire, « l’apparition de l’arthrose de hanche et des genoux est retardée et réduite »…..et qu’il faudrait ainsi marcher comme si l’on marchait sur des œufs, ce qui semble difficile à faire au quotidien.

L’incorporation des matériaux amortissants(caoutchouc polynorbornène) et anti vibrations de dernière technologies innovantes de type « Noéne » , à permis la réalisation de semelles particulièrement performantes avec des recouvrements bactéricides et fongicides.

En 2014, les approximations des mousses et des lièges meulés de manière aléatoire avec des mesures peu fiables sont totalement obsolètes. La majorité des personnes portant ce genre de semelles ne les supportent pas et donc ne les utilisent pas….

Moins besoin d’amortir pour limiter l’usure et les vibrations, mes compétences et ma vision globale d’ostéopathe et de kiné me permettent de positionner le pied pour une optimisation des mobilités articulaires et de la performance du mouvement.

Je soigne et traite régulièrement des coureurs pour des problèmes liés aux vibrations (épine calcanéenne, syndrome de l’essuie-glace, arthrose de hanche de genou ou de cheville).

L’idée communément admise « les semelles n’apportent rien de mieux que de bonnes chaussures amortissantes » est correcte pour une courte distance de marche ou une course à pied de quelques minutes.

Mais elle est complètement fausse pour les longues distances.

Le corps et notamment le pied ne sont pas entrainés à subir des contraintes répétitives sur de longues durées, certains remarquent «les Somaliens courent pied nu parfois ».

Exact, mais ils sont très minces et ont une hérédité sur plusieurs générations qui a renforcé une utilisation spécifique du pied.

Or, si le Somalien utilise des semelles haute qualité amortissante et moulé sur son pied et des bonnes chaussures, il aura moins d’arthrose après 50 ans.

Les semelles constituées de matériaux hight tech et bien réalisées semblent à mon sens indispensable pour limiter l’usure articulaire.

Maintenant vous pouvez choisir comment vous voudrez être à 50 ans, 70 ans, et 90 ans…

Pour vous aider à trouver la meilleure solution pour votre avenir articulaire choisissez :Sporthezis

Votre attelle sur mesure